samedi 8 mars 2014

Le serment du Titanic

Titre : Le Serment du Titanic
Titre original : Promise me this
Auteur : Cathy Gohlke
Traduction :
Édition : Milady (Grande romance)
Parution : 2013
Nombre de pages : 473
Synopsis : Irlande, 1912, Michael Dunnagan embarque clandestinement à bord du Titanic pour fuir la misère. Alors qu'il est sur le point de mourir de faim, Owen le prend sous son aile. Quand le paquebot réputé insubmersible percute un iceberg, Owen se sacrifie pour sauver son ami. Il lui fait promettre de veiller sur Annie, sa petite sœur qui est en danger. Tout en travaillant d'arrache-pied pour lui offrir un avenir meilleur, Michael tente de convaincre Annie de le rejoindre et s'éprend d'elle au fil des lettres qu'ils échangent. Mais peut-elle vraiment laisser libre cours à ses sentiments et avouer son amour à celui qu'elle tient pour responsable de la mort de son frère ? Entre les hésitations de la jeune femme et la Première Guerre mondiale qui ravage l'Europe, Michael n'est pas au bout de ses peines...


Article de 2014
Modifié 2017


Avis :
    À l'époque, le titre m'avait interpellé, la couverture rappelait un certain film oscarisé de 1998 et le synopsis était alléchant. C'était le coup de cœur. Trois ans plus tard, relecture pour le Pumpkin Autumn Challenge et c'est toujours une bonne lecture

    Michael est un jeune garçon sans le sou qui cherche à tout prix à échapper aux poings rageurs de son oncle. Il est engagé par les dockers du Titanic pour charger quelques coffres et quelques bibelots de luxe à bord du plus merveilleux des paquebots. De son côté, Owen embarque sur le Titanic pour fonder son entreprise au-delà de l'Atlantique, dans l'espoir d'assurer un bel avenir pour sa petite soeur, Annie, elle-même bloquée en Angleterre chez sa perfide tante. Owen prend Michael sous son aile et lui enseigne ce qu'il sait : c'est le début d'une amitié fraternelle qui prendra fin trop tôt. Le fameux paquebot insubmersible-alors-qu'il-est-fait-d'acier coule et Owen se sacrifie pour laisser Michael monter sur un paquebot, lui confiant ses rêves et ses objectifs : faire prospérer son entreprise et faire venir Annie en Amérique. 

     Quelques blogueurs disaient être déçus du fait que le naufrage passait rapidement lors de la lecture, espérant qu'il fasse amplement partie du récit. J'avoue avoir été un peu déçue moi aussi mais finalement, plus l'histoire se passe, et plus ce naufrage devient un "détail". En fait, le gros de l'histoire traite de ce qu'il se passe après le naufrage : la liste des disparus, les rescapés, l'impact que cette tragédie a sur le monde maritime et puis surtout la guerre de 14-18. N'oublions pas que le naufrage ne sert que de base à l'histoire, finalement. 

    Michael est le personnage que j'ai préféré : parti de rien, il a finalement cette chance inespérée de s'en sortir et de se voir confier un travail, un objectif. Il est rongé par la culpabilité et finalement, il se démène pour accomplir la promesse faite à Owen. J'ai même longtemps cru qu'il était aveuglé par la culpabilité, comme s'il avait une dette à payer. Je l'ai cru naïf au point de prendre des risques inconsidérés mais finalement, c'est lui qui rend la romance aussi jolie. Annie est bien fade comparé à ce personnage mais elle est combative et un peu fleur bleue.
    Je vais être affreusement horrible dans l'atrocité abjecte mais je n'ai pas spécialement aimé le personnage d'Owen - qui décède au bout de 40 pages donc hein... Lors de ma seconde lecture, j'avoue avoir encore moins supporté le personnage. Il n'est pas méchant - loin de là - et je n'ai rien de particulier à lui reprocher si ce n'est le caractère trop religieux qu'on lui a donné. Il rapporte quasiment tout à la parole de Dieu et la non-croyante que j'étais presque à bout devant tant de gentillesse, d'empathie et de don de soi - je suis si vilaine. Le livre est globalement bien fourni en ce qui concerne les sermons religieux, sûrement importantes si on les lie au serment qui associe Owen et Michael. 

    Le livre se lit rapidement, les actions s'enchaînent vivement mais sans se bousculer. Il y a quelques moments où j'ai été un peu lassée mais concrètement rien de bien méchant qui puisse retarder la fin de la lecture. Malgré un synopsis qui ne laisse pas beaucoup de place à l'imagination quant au bon déroulement des évènements, j'ai eu la surprise... d'être surprise ! Merci à la vilaine tante d'Owen et d'Annie qui sait faire rebondir l'intrigue de manière tout à fait sadique. 

    Globalement, c'est une bonne lecture. À l'époque, j'avais considéré ce roman comme un coup de cœur et cette fois-ci j'ai moins apprécié ma lecture : peut-être parce que je connaissais la fin, ou que d'autres lectures m'ont plu davantage depuis 3 ans ?
    Je vous le conseille tout de même parce qu'on passe un bon moment, qu'il y a de l'émotion - beaucoup d'émotions - des personnages attachants - même si je n'ai parlé que de Michael - et une intrigue qui sort des sentiers battus par certains côtés.

Chapitre 18, page 126 :
"Il n'y avait pas l'ombre d'un navire à l'horizon, et les précieuses minutes continuaient à s'écouler.
Michael regarda autour d'eux. Des canots semblables au leur, peut-être une dizaine, étaient éparpillés sur l'eau. Il s'imagina de nouveau un pique-nique nocturne original sur la mer, animé par de la musique ragtime, à la lueur des millions de lanternes célestes.
- Ce n'est pas réel, murmura-t-il. Faites que ce ne soit pas réel.
Encore éclairée par les lumières électriques, la proue du Titanic s'enfonçait dans l'eau, telle une énorme baleine. Sur le pont, des passagers jetaient à la mer des transats, des tables, et toutes sortes d'objets.
- Est-ce qu'ils essayent d'alléger le poids du navire ? demanda une femme, incrédule.
- Ils envoient dans l'eau les objets flottants, madame.
- Des radeaux, renchérit une voix."

Lu dans le cadre du
Pumpkin Autumn Challenge

Vous aimerez peut-être : 
Le Pacte de Mary-Jo Putney
Le journal de Mr Darcy d'Amanda Grange
Un jour de David Nicholls

D'autres blogueurs en parlent :

2 commentaires:

  1. J'ai aussi ADORE ! Mon coup de cœur pour le mois d'avril :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein ! J'ai été très surprise ! Je ne m'attendais pas à être touchée comme ça. Contente de ne pas être la seule :)

      Supprimer