dimanche 15 octobre 2017

Enfants de la paranoïa, tome 1

Titre : Enfants de la paranoïa
Titre original : Children of paranoia
Auteur : Trevor Shane
Traduction : Pascal Loubet
Édition : Michel Lafon
Parution : 2012
Nombre de pages : 363
Synopsis : Depuis des siècles, une guerre souterraine, ignorée du commun des mortels, oppose deux clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal . Des deux côtés, des assassins endoctrinés et entraînés dès leur enfance à haïr et à détruire le camp adverse.
Joseph, vingt-trois ans, est l'un de ces tueurs d'élite. Il ne connaît qu'une réalité : tué ou être tué. Mais alors qu'il retrouve ses deux plus proches amis pour quelques jours de vacances dans le New Jersey, il tombe dans une embuscade. Échappant de peu à ce piège mortel, il est envoyé en mission à Montréal où il rencontre Maria, une jeune innocente de dix-sept ans. Pour la première fois, Joseph découvre l'amour... et le doute. S'il veut protéger la femme qu'il aime, il doit abandonner la vie qu'il a toujours connue et trahir ses frères d'armes. Osera-t-il transgresser les règles ?


Avis :
    J'ai obtenu ce livre lors d'un troc. Je l'avais demandé parce qu'il était dans ma WL et qu'en plus, le synopsis m'attirait pas mal. J''en avais beaucoup entendu parler lors de la sortie et j'avais même tenter de le gagner lors d'un concours - si je me souviens bien...

    On rentre directement dans le vif du sujet en suivant Joseph - Joe - lors d'une mission durant laquelle il tuera une jeune femme qui rentrait de son travail. Pourquoi ? Elle faisait partie du Mal, alors que Joe fait partie du Bien. La guerre entre le Bien et le Mal dure depuis très longtemps, si bien que les "soldats" prenant part à cette guerre ne savent pas pourquoi cela a commencé. Les jeunes soldats sont manipulés dès leur adolescence pour leur faire haïr le camp adverse qui représente le Mal. Joe se pose beaucoup de questions : qui dirige la guerre ? Comment ont-il été répartis dans les camp du Bien et du Mal ? Sont-ils sûrs d'être le Bien ? Le Mal ne vaut-il pas mieux que son camp ?
    En rencontrant Maria, ses questionnements seront plus présents, il doutera de plus en plus, mais peut-il tout arrêter pour vivre sa vie avec une innocente, non mêlée à cette guerre ? 

   J'ai apprécié le personnage de Joe qui remet en cause assez rapidement le système qui l'a endoctriné. Il est doué dans son domaine - tuer des gens, chacun son domaine de compétence... - et semble faire partie de l'élite des soldats de son camp. Il est calme, réservé, froid et distant mais "c'est pour le travail". Après sa rencontre avec la douce et raisonnable Maria, il devient plus humain et plus chaleureux et les choses se bousculent vite.

    L'ambiance est pesante et glaçante, et c'est un point fort du roman. On doute de tous les personnages, on est sur le qui-vive, on tressaille lors des combats ou lorsque Joe passe à l'action lors d'une mission. Ce n'est généralement pas mon genre mais j'ai beaucoup aimé suivre Joe dans ses différentes missions, même si l'issue est assez... sanglante. Le livre est un vrai thriller : on frissonne, on reste tendus presque tout le long.
    Ce qui reste dommage, c'est qu'on ne sait pas pourquoi Joe fait ça. Enfin si, il dit qu'il tue les gens parce qu'ils sont "le Mal", mais sur quels critères ? J'ai beaucoup ralenti ma lecture au départ parce que je ne connaissais pas les tenants et les aboutissants de cette guerre et que je ne voyais pas trop l'intérêt. Pour moi, Joe tuait des gens gratuitement, parce qu'un homme le lui avait demandé par téléphone. C'est très mystérieux et finalement, j'ai eu du mal à adhérer au point de vue de Joe et ses collègues. 

    Je ne saurais pas dire si j'ai finalement apprécié ma lecture : le personnage de Joe, son aventure avec Maria et les missions sous tensions sont trois points qui m'ont convaincues de terminer cette lecture mais je dois avouer que j'ai eu du mal. Il n'y a aucun moment de flottement mais j'ai eu l'impression de connaître la suite des évènements à chaque fois
    En réalité, l'histoire est racontée par Joe, qui livre sa vie à Maria via un journal. Au tout début du livre, il lui adresse un mot et ce mot... spoile en fait la fin du livre. J'ai trouvé ça dommage. Arrivée au milieu du roman, j'ai compris que ce mot en disait plus que ce que je pensais, et à partir de là, la tension était là mais j'étais beaucoup moins surprise. Ça refroidit un peu. 

    Le livre est en réalité une trilogie mais à ce jour, les deux derniers tomes n'ont pas été traduits en français. C'est bien dommage parce que je pense que pour une intrigue comme celle-ci, il faudrait lire la trilogie en entier avant de sortir un avis final, comme avec la trilogie Contes des Royaumes.


Chapitre 5, page 68 :
"- Je ne sais pas. Tu crois vraiment qu'ils sont mauvais ?
- Eh bien, c'est soit c'est eux, soit c'est nous, répondit Jared en fixant les vagues du regard.
J'étais écœuré d'entendre cela à tout bout de champ, Maria. Ecoeuré qu'on me dise que c'était eux ou nous. Qu'il fallait tué ou être tué. Déjà, à l'époque, avant qu'on se connaisse, toi et moi, cela ne tenait plus debout. Mais ce n'était pas ce que disait Jared. Ce qu'il affirmait, il fallait que j'y croie.
- Alors c'est tout ? C'est ça ton but dans la vie ? Eux ou nous ? Le premier à tuer est le dernier à mourir ? Je n'arrive pas à voir en quoi ça donne du sens à ta vie."

Lu dans le cadre du
Pumpkin Autumn Challenge

Vous aimerez peut-être :
Extinction de Matthew Mather
Naturalis de Franck Labat

D'autres blogueurs en parlent :

4 commentaires:

  1. C'est chiant si toute la saga n'est pas publiée...
    En tout cas, pour Les contes des Royaumes, il y a l'intégrale maintenant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, j'ignorais que c'était une trilogie. Elle n'est disponible qu'en anglais, la suite. C'est dommage.
      Oui, j'ai d'ailleurs lu la trilogie avec l'intégrale. C'est un très beau livre ! :)

      Supprimer
  2. Si toute la trilogie n'est pas disponible en français, je ne préfère pas la lire. Dommage parce que cette histoire pourrait avoir du potentiel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment dommage parce que je pense que c'est une histoire qui s'apprécie dans son ensemble. Là on a plein de questions sans réponses et c'est très frustrant !

      Supprimer